Le cuir vegan, vraiment ?Durée de lecture : 5 min

cuir coloré

Le cuir végan, présenté comme alternative au cuir d’origine animal, fait son apparition depuis quelques années en tant que solution alternative au cuir animal. De nombreuses questions interviennent alors : peut ont appeler “cuir” du cuir vegan ? Quelles seraient les limites au cuir vegan ? Niveau qualité de la matière, ca donne quoi ?

Menons notre enquête.

Le cuir vegan… un oxymore

Premier élément de réponse qu’on trouve sur le net : le “cuir vegan” a créé une petite polémique derrière son nom car théoriquement le cuir vegan est un oxymore !

Par définition, le cuir est la peau des animaux séparée par la chair, tannée et préparée. Les étapes de préparation du cuir sont précises et rigoureuses. Et par définition, se dit être vegan quelqu’un ou quelque chose qui exclut tout produit d’origine animale (y compris les test sur les animaux), qui adopte un mode de vie respectueux des animaux.
Error 404 : “cuir vegan” sont deux mots alliés qui ont un sens contradictoire… ca n’existe pas !

Pour faire court, voila les étapes à suivre pour la préparation d’une peau de bête en cuir, observons sur quels mots l’industrie mondiale du cuir joue pour nous tromper :

  1. L’abattage et la séparation de la peau de l’animal, puis on débarrasse la peau des muscles et du gras : c’est ce qu’on appelle le parage.
  2. La conservation de la peau. On l’étale et on la recouvre de sel pour permettre l’écoulement de la saumure et empêcher la dégradation de la peau fraîchement séparée de l’animal.
  3. La peau est trempée dans une solution saline, avant d’être séchée et conservée en chambre froide.
  4. La peau brute est ensuite mise en vente, puis intervient le travail à la rivière comportant plusieurs étapes elle-même : écharnage, épilage, pelannage et trempe reverdissage.
  5. Vient alors l’étape qui va le plus nous intéresser pour cet article : le tannage, de nature végétal, minéral ou combiné. C’est précisément cette étape qui permet de transformer la peau en cuir.
  6. Encore d’autres étapes. Vous l’aurez compris, le process est plutôt long et rigoureux.
  7. Pour en savoir plus, toutes les étapes sont listée dans cet article.

Nous le comprenons bien là, le “cuir vegan” n’existe pas. Ce n’est en réalité qu’un raccourci du “cuir animal au tannage végétal”, qui n’a rien de vegan.

Du cuir animal au tannage vegan

Revenons sur cette étape numéro 5 qui va nous faire sortir de l’illusion et nous emmener vers un doux cauchemar… Accrochez vous 🙂

Du cuir, a quel prix ?

A titre indicatif, la Chine et l’Inde font parti des plus grands producteurs de cuir dans le monde. La France est le 3ème exportateur mondial de cuirs et peaux brutes, plus de 70% des cuirs et peaux brutes de France sont revendues à l’Italie. Retrouvez un rapport plus complet et détaillé ici.

Maintenant qu’on sait d’où la plupart des peaux animales proviennent géographiquement, avez-vous une idée de quel type d’animal nous parlons ?

“Bah la vache!”

Oui mais pas seulement… à ma grande surprise d’autres animaux sont concernés par ce long processus malveillant, maltraitant…
En effet, les pays producteurs n’hésitent pas à tromper l’étiquetage précisant l’origine des peaux/cuirs. Savez vous vraiment ce que vous portez sur votre dos ? Ce que vous mettez à vos pieds ? Je crois que je tourne autour du pot car j’ai encore du mal à le réaliser.
Bref, je me lance :

Dans certains pays comme la Chine, il n’existe pas d’associations qui pèsent assez dans le game pour imposer des sanctions aux grandes entreprises, qui ont probablement échangé leur éthique contre beaucoup d’argent.
De ce fait, aucunes limites ne les encadre quant à l’élevage des animaux. Mais surtout, aucun animal ne leur échappe : vaches, moutons, chèvres, cochons, taureaux, CHIENS, CHATS… : “environ deux millions de chats et chiens sont aussi tués là-bas chaque année pour leur peau“.

Je vous épargne les techniques de maltraitances, de violences, d’abatage de ces animaux sacrifiés qui s’en suivent, pour que nous les humains privilégiés puissent marcher avec des chaussures dites “haut de gamme”.
#Jaimalàmonéthique

Du cuir vegan au tannage toxique

En plus des désastres que l’humain fait subir aux animaux, le processus de fabrication du cuir comporte différents agents toxiques, dangereux pour la santé des ouvriers.

Chaussures en cuir : l’affligeant quotidien des tanneurs indiens

Personnellement, acheter du cuir animal fabriqué de la sorte ne m’est plus envisageable…

Quelles sont les VRAIES alternatives au cuir “vegan”?

Bien que le “cuir vegan” soit un mensonge, la volonté d’offrir une solution alternative à l’élite y était !

Comptez sur moi pour clôturer cet article sur une note positive : le cuir d’origine végétal existe bel et bien, n’en déplaise aux végan, et aux autres responsables éthiques de leur consommation.

Quelques logo à cibler

Le label Naturleder pour le cuir

Logo Naturleder

Naturleder est un label international indépendant créé en 2008. Il est basé sur des principes environnementaux, sociaux et éthiques, spécifiquement pour le cuir.

Ce label n’est donc pas vegan à proprement parler. Il garanti plutôt que le cuir ne provienne pas d’animaux sauvages ou d’espèces menacées, que la peau provienne d’animaux avant tout élevés pour la production de viande…

Il respecte également les conditions de travail des tanneurs, interdit certaines substances et se base également sur les normes de l’Organisation Internationale du Travail (pas de travail forcés, conditions de travail respectant la sécurité et l’hygiène, horaires de travail raisonnables…)

Plus d’infos sur ce label sont disponibles ici.

De nombreux labels vegan

Attention aux abus de langage ici. Aucun label vegan n’est aujourd’hui reconnu par la loi. Les entreprises et autres agences de publicité en tout genre ont donc tous les droits de certifier leur produits d’un tel label, de se préconiser “vegan” en créant leurs propres règles et leur propre pictogramme.

Il existe cependant des associations qui veillent aux abus de langage et contrôlent en quelques sortes ces entreprises qui se disent vegan. A ce jour, nous comptons 19 labels que les associations provenant du monde entier considèrent comme étant officiels.

Voici la liste des 19 labels certifiés vegan par différentes associations indépendantes réparties dans différentes parties du monde :

Liste des labels vegan (2020)

Quelques marques à adopter

Il n’est pas sans savoir que le respect de la nature, de l’environnement et des animaux prend (heureusement) de plus en plus d’importance dans les sociétés modernes. Plus particulièrement chez les nouvelles générations (why?).

Moi-même je me suis laissée séduire par une paire de boots qui se disait être vegan, mais dont la description restait floue. Il n’y avait pas vraiment d’indication sur la composition ou la provenance de la matière première.
Je cherchais de base une nouvelle paire de boots pour l’hiver, respectueuse de l’environnement (qui provenait de pas trop loin) et de composition naturelle. J’ai vu vegan, mon cerveau à flanché, je me suis sentie rassurée et j’ai acheté…
Il faut dire que les marques réellement vegan se font rare sur internet, ou peu visible (ou alors j’ai mal mené mes requêtes).

Pour vous aider à ne pas reproduire ma bêtise, voici quelques alternatives vegan pour de vraies. J’espère qu’elles vous feront réfléchir sur votre consommation de cuir animal, si ce n’est pas déjà fait.

  • Piñatex ® : marque espagnole, cuir issu de fibres de feuilles d’ananas.
  • Muskin : marque italienne, à partir du chapeau des champignons
  • Ashoka Paris : marque parisienne innovante et chic, utilise différentes matières (déchets de pommes, bouteilles en plastiques recyclées…)
  • Good Guys Don’t Were Leather : made in Europe, cruelty-free, design et de haute qualité
  • Bhangara : accessoires écologiques et durables à partir de chanvre

Vous connaissez d’autres marques ? Je serais ravie de compléter notre liste 😉

Leave A Comment