Comment faire preuve de résilience ?

Classé dans : Bien-être | 0

Qu’est ce que la résilience ? Comment faire preuve de résilience et à quoi ca sert ? Capacité innée ou acquise, cette caractéristique est accessible à tout et propre à chacun.

Dans un premier temps, la résilience apparait en science. Ensuite, elle est reprise dans les années 90 par des psychiatres américains de la petite enfance. Enfin, elle est popularisé en France plus tard, principalement par le neuropsychiatre et psychanalyste Boris Cyrulnik.

 

La résilience, c’est l’art de naviguer dans les torrents.

Boris Cyrulnik

 

Aujourd’hui, on l’emploi en général en psychologie. La résilience est définie comme une habileté, c’est une capacité à faire face, à continuer à se construire dans un environnement défavorable. On peut dire que c’est une forme de flexibilité, quoi qu’il en soit et quoi qu’il advienne. Être résilient c’est accepter les évènements et s’adapter en permanence.

Définition de la résilience

Dans le dictionnaire, on peut rencontrer la résilience sous 4 formes différentes :

  • La résilience physique : caractéristique mécanique définissant la résistance aux chocs d’un matériau
  • La résilience psychologie : aptitude d’un individu à se construire et à vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatiques
  • La résilience écologie : capacité d’un écosystème, d’un biotope ou d’un groupe d’individus (population, espèce) à se rétablir après une perturbation extérieure (incendie, tempête, défrichement, …)
  • La résilience informatique : capacité d’un système à continuer à fonctionner, même en cas de panne

De l’anglais « resilient » ou « l’acte de rebondir » & du latin « resilire » ou « rebondir ».

 

50 nuances de la résilience

Tous d’abord, il faut bien comprendre que c’est un processus dynamique et qu’il peut se décliner sous différentes formes, par exemple :

  • psychologique ou individuelle,
  • communautaire ou sociale,
  • des entreprises (ex : la Responsabilité Sociétale des Entreprise ou RSE,…),
  • etc.

Le processus est dynamique, parce qu’il intègre le sujet et son environnement, comprenant tous deux des tas de variables possibles. Le processus de la résilience est propre à chacun. Chacun s’exprime, réagit et s’adapte à sa manière en fonction de causes ou de circonstances passées ou futures. Il existe donc probablement, autant de processus de résilience que d’être humain sur Terre !

 

Selon moi, c’est un indispensable au bien-être en général, car personne n’est en mesure de se prémunir de tous les maux de la vie : maladies, pertes d’emploi, déménagement, décès d’un/e proche… On est tous concernés, et en permanence.

La résilience vous permet par exemple d’être attentif aux travaux sur votre route habituelle, et ainsi de suivre les panneaux déviation pour retrouver votre chemin. C’est aussi se resservir un verre d’eau lorsque d’un mouvement maladroit on l’a renversé sur la table, ou encore se relire et réécrire une 3ème fois son article de blog 😀

 

La résilience est partout. C’est un outil puissant, à notre disposition, qui peut nous être d’une grande aide si on désire accepter notre réalité pour mieux la vivre, la transformer, et surtout, rebondir dans la direction de notre choix.

 

Une capacité innée qui peut être acquise

Des études scientifiques ont démontré  la présence de deux hormones du plaisir durant les premières années de vie de l’humain : la dopamine et la sérotonine. Celles-ci favorisent la capacité des enfants à devenir des êtres résilients. Ces hormones du plaisir se créent naturellement chez l’enfant qui se trouve dans une structure familiale soutenante, rassurante et aimante.

Toutefois, différents témoignages démontrent que l’on peut aussi la développer de nous même plus tard. Notamment à travers l’expérience d’épreuves difficiles voir traumatiques.

 

Faire preuve de résilience est alors une habileté accessible, propre et indispensable au bien-être en général. Cela nous permettrait de vivre dans le présent en paix, en acceptant les passés compliqués. Cela demande souvent un travail sur soi et des efforts considérables s’il s’agit d’une capacité acquise avec le temps. Retenez que naviguer dans les torrents est tout à fait possible depuis un bon bateau !

 

Comment être résilient ?

Exprimer et vivre sa résilience

Acceptez qu’il s’agisse d’abord d’un processus avant de devenir une habileté. En effet, sortir de sa zone de confort, accepter le changement ou reconnaître sa vulnérabilité n’est pas facile, ni rapide et encore moins garanti !

La résilience peut prendre du temps, et peu nécessiter un travail de fond. De plus, l’humain étant un animale sociale : on est toujours connecté(e)s ! Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la réalité, on vit en collectivité, on crée des familles, on a vraiment besoin des autres pour s’épanouir dans nos vies.

Il faut donc se responsabiliser vis-à-vis de cette interdépendance, pour agir en notre faveur, tout en entretenant les bonnes relations. Et cela peut être compliqué à réaliser et parfois dur à avaler ou à mettre en pratique. Cependant si vous reconnaissez l’influence qu’ont vos fréquentations sur vos vies, vous comprendrez qu’il est indispensable de bien vous entourer pour commencer votre processus de résilience.

 

Reconnaitre sa vulnérabilité

C’est petit à petit que nous l’apercevrons. A travers une part des uns et des autres, comme une partie de notre reflet dans un miroir. Osez être vulnérable, c’est un sacré défi dans la vie ! Une perspective à la fois optimiste et réaliste !

Sylvie Rousseau, psychologue et auteure de Développer et renforcer sa résilience précise que

La vie reprends son cours, mais pas comme avant. Il y a quelque chose en nous qui se métamorphose.

Autrement dit c’est accepter la métamorphose puis rebondir autant de fois que nécessaire !

Une fois acceptée, nous nous retrouvons avec davantage de conscience, d’humilité et de compassion face à nous-même, et cela favorisera notre flexibilité pour pouvoir avancer et nous permet ainsi de nous adapter aux changements qui font partie intégrante de nos vies.

Finalement, la résilience c’est une rencontre avec soi, qui nous permet de créer un lien avec l’autre, tout en donnant du sens à notre expérience et en entretenant notre bien-être au quotidien.

En pratique

6 façons d’entretenir sa résilience :

  1. Bâtissez votre estime personnelle (soyez confiant(e), affirmez-vous,…).
  2. Exprimez-vous (trouvez votre moyen d’expression, pour vivre vos émotions).
  3. Favorisez les environnements et/ou personnes aimant(e)s, soutenant(e)s et rassurant(e)s pour vous.
  4. Soyez reconnaissant(e)s (la gratitude a toujours été puissante).
  5. Pratiquez le lâcher-prise (yoga, méditation, respiration,…).
  6. Prenez des initiatives qui vous engagent dans votre communauté (bénévolat, projet collaboratif,…).

 

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *